déComposition (création en cours)

image principale
année de création
2020
description

Une fois n’est pas coutume, après en orgue en 2017 et À la chocolaterie en 2016 (et bien d’autres expériences en direct), DA MOTUS ! propose une collaboration avec de la musique live.

Un Prix Suisse de Danse 2015 rencontre un Prix Suisse de Musique 2018.

C'est en effet avec le Mondrian Ensemble que s'allie DA MOTUS ! cette année afin d’offrir une nouvelle création sensible et puissante. Portée par des pièces musicales traversant les siècles et les émotions, déComposition évoque, non sans humour, la fragilité du vivant et les forces positives qui contiennent la notion de cycle et son potentiel de fertilité, aussi longtemps que l’on reste en relation avec l’organique.

Comme pour chacune de ses créations, DA MOTUS ! met ici l’accent sur le travail collectif. Antonio Bühler et Brigitte Meuwly ont à nouveau, pour ce projet, étroitement collaboré avec les danseurs. Ces derniers ont contribué, par leur créativité et leurs compétences, au processus et à la réalisation chorégraphiques.

Travailler avec les musiciennes du Mondrian Ensemble est également un grand plaisir. Ses quatre interprètes sont en effet ouvertes à une approche plus dynamique et mobile, différente de celle à laquelle elles sont habituées en concert. Bien que parfois lié à des partitions très strictes et précises, le quatuor a, de son coté aussi, amené sa touche artistique et créative à la réalisation du projet.

Les chorégraphes se sont évidemment aussi laissé influencer par les musiques elles-mêmes. Le style et l’énergie véhiculés par les différentes pièces leur ont insufflé certaines impulsions et ont parfois conditionné la chorégraphie. Fidèles à leur approche, qui reste avant tout sensitive plus que conceptuelle, Antonio et Brigitte n’ont pas retenu le lyrisme de certaines compositions. Leur vocabulaire reste, comme dans quelques-unes de leurs pièces précédentes, inspiré par la qualité éveillée et par certaines caractéristiques des mouvements animaux. Les échanges subtils et sensibles des rapports humains nourrissent également le langage gestuel de déComposition. De quelle façon ces liens et ces échanges se tissent-ils, comment se défont-ils parfois ?

Décomposition, altération, dégradation… Les termes sont souvent perçus comme péjoratifs. D’un côté, évidemment, déComposition évoque le processus d’altération des matières organiques. On ne pourra s’empêcher, voyant les mouvements et les séquences musicales se décomposer et se recomposer, de penser à ce cycle naturel. La décomposition est en soi un processus naturel bénéfique, pour autant qu’on ne le rompe pas. Quoi de pire lorsque des matières synthétiques viennent le briser, ne se désagrégeant que difficilement ? Quelle inconscience à laisser autant de substances inaltérables se répandre sans contrôle : polymères de la désolation ! Sera-ce là l’une des traces impérissables que nos générations actuelles auront laissée ?

D’un autre côté, le titre peut nous parler du monde des idées et des valeurs, qui, elles aussi, se dissolvent. Elles faiblissent, s’épuisent et se décomposent pour en nourrir d’autres. Et les systèmes politiques ? Nos démocraties, que l’on aurait pu croire intemporelles parce que véhiculant des valeurs universelles… sont-elles en déliquescence, « en décomposition » ? Le respect, la solidarité, la liberté, l’éthique,… laissent-ils place à des germes d’autoritarisme et à des envies consuméristes manipulées ?

En définitive, ce sont ces multiples couches de sens, ces différentes évocations de la décomposition, qui ont inspiré cette nouvelle création.

informations

idée et concept

Antonio Bühler, Brigitte Meuwly

chorégraphie

Antonio Bühler, Brigitte Meuwly, en collaboration avec les danseurs

danse

David Pallant, Marioenrico D'Angelo, Martijn Joling, Vittorio Bertolli

interprétation musicale

Mondrian Ensemble : Ivana Pristašová (violon), Petra Ackermann (alto), Tamriko Kordzaia (piano), Karolina Öhman (violoncelle)

musiques

diverses, en cours de sélection avec le Mondrian Ensemble

création lumières et régie

Annick Perrenoud

costumes

Brigitte Meuwly

chargé de diffusion et communication

Jacques Jenny

coproduction

DA MOTUS!, Equilibre-Nuithonie – Fribourg, Eclatsconcerts

soutiens

Service de la culture du Canton de Fribourg, Loterie Romande, Agglomération fribourgeoise, Fondation Ernst Göhner, Commune de Givisiez

Dates

Date Lieu Infos | reservation
Villars-sur-Glâne FR - Switzerland Réservations - Nuithonie, salle Mummenschanz, 17:00
Villars-sur-Glâne FR - Switzerland Réservations - Nuithonie, salle Mummenschanz, 20:00
Villars-sur-Glâne FR - Switzerland Réservations - Nuithonie, salle Mummenschanz, 20:00
Villars-sur-Glâne FR - Switzerland Réservations - Nuithonie, salle Mummenschanz, 19:00